Severine Dabadie - Photographe



DERNIÈRES INFORMATIONS




L'EXPOSITION LAXOA EST TERMINÉE

CEP Ospitalea (Irissarry-Irisarri)
Conseil Départemental 64




 

RETROUVEZ CI-DESSOUS QUELQUES VIDEOS AINSI QUE
L'INTÉGRALITÉ DE LA CONFÉRENCE DE RENÉE-EVELYNE MOURGUY-CAPELIER
TITULAIRE D'UNE THÈSE DE DOCTORAT NOUS PERMETTANT DE MIEUX CONNAÎTRE
LE LAXOA ET EN PARTICULIER LE JEU DE LONGUE PAUME AU PAYS BASQUE.
« LAXOAN ETA LUZEAN, LA LONGUE PAUME EN PAYS BASQUE »

Conférence donnée au CEP Ospitalea (Irissarry) le 02/10/2020 dans le cadre de l'exposition de Séverine Dabadie « Laxoa, aux origines de la pelote basque »






Les médias en ont parlé...
 




 

REPORTAGE FRANCE 3 AQUITAINE (Iban Carpentier)


 






REPORTAGE (EUSKARAZ- EN BASQUE) EITB (Franck Dolosor)





FINALE DU CHAMPIONNAT 2019 (Séverine Dabadie)




Depuis les temps les plus anciens, l'Antiquité grecque puis romaine, les jeux de balles ont amené les jeunes gens des villages à s'affronter et à se défier tout en s'amusant. Sportifs et ludiques à la fois, ces jeux se sont répandus un peu partout en Europe. Mais au Pays Basque, ils tiennent une place toute particulière dans la tradition et dans le coeur des habitants.
Le laxoa est l'ancêtre de toutes les formes de pelote basque.

Héritière du jeu de paume en vogue dans toute l'Europe au XVIème siècle, la pelote devient «basque» avec le laxoa qui en est la première des modalités. On y joue par équipes de 4 s’affrontant face à face (comme au tennis, son «cousin»). Tout d'abord pratiqué par les bergers dans les montagnes sous la forme d'un jeu appelé bota luze, les joueurs ont l'idée de protéger la paume de leur main par une coquille de cuir. Ils établissent des règles qui leur sont propres et font naître ainsi ce nouveau jeu qu'ils transmettent dans les vallées puis dans les plaines.

Les Basques adoptent ce jeu et jusqu'à la fin du XIXème siècle, sans autres concurrents, il bénéficie d'un engouement populaire incroyable, faisant naître des légendes. Mais dès 1870-1880, les autres formes de jeu menacent le laxoa qui, petit à petit, tombe dans l'oubli au profit du jeu à chistera, à main nu, à pala etc...

Aujourd'hui, seuls quelques 50 à 60 irréductibles joueurs continuent de participer à un championnat annuel qui a lieu dans la petite vallée du Baztan (Navarre), perpétuant ainsi la tradition de leurs ancêtres. Pratiqué dans des villages magnifiques, ces passionnés maintiennent la tradition, par amour du jeu mais également par amour de leur culture, de leur patrimoine et de leur pays.

Ce jeu qui remonte à la nuit des temps nous rattache à notre passé et à nos traditions. Ce n'est certes pas aujourd'hui la forme la plus populaire des jeux de pelote mais résonnent dans ces joutes non seulement l'écho de ces balles que l'on renvoie sans cesse, le son de la peau qui claque contre la pierre mais également l'écho de notre passé et de ces défis ancestraux.


 





Printemps 2020, l'Europe presque tout entière est confinée à cause du Coronavirus (Covid 19) qui sévit sur l'ensemble de la planète. Les villes et les villages sont vides, les plages désertes. Cette étrange parenthèse au Pays Basque est ici documentée par les photographies de Séverine Dabadie qui équipée de son appareil photo a longé la côte de Bayonne jusqu'à la frontière d'Hendaye (Espagne) bloquée par les services de police. Parallèlement, dans son jardin, le printemps éclot dans toute sa grâce et sa splendeur. Cette étrange expérience de quelques semaines a marqué le monde entier. En voici le témoignage poétique et photographique au Pays Basque.








 



 

POEMA BAT DA HERRI HAU / CE PAYS EST UN POÈME
 

POÈMES : ITXARO BORDA
PHOTOGRAPHIES : SÉVERINE DABADIE
(En collaboration avec Christiane Etchezaharreta)

Edition bilingue (poèmes traduits par l'auteur) publiée par ELKAR

voir le diaporama (20 min)


 

« A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu : voyelles,
Je dirai quelque jour vos naissances latentes… »
Arthur Rimbaud dans "Voyelles"

 



 

Photographe professionnelle représentée en France par les agences ANA (Paris), Only France et Only World (Paris) et en Inde par la Kriti Gallery

Livres de photographies publiés chez Elkar, Roli Books, La Cheminante, Pilgrims

«La photographie est un couperet qui dans l’éternité saisit l’instant qui l’a éblouie» : Henri Cartier-Bresson
 

Auteur de 6 livres de photographies, de nombreuses expositions et autres publications dans la presse écrite, Séverine Dabadie partage sa vie entre l'Inde et le Pays Basque. 
 


Professional photographer represented in France by the ANA Agency (Paris), Only France and Only World (Paris) and in India by the Kriti Gallery

6 Photography books published by Elkar, Roli Books, La Cheminante, Pilgrims

"Photography is a cleaver in eternity that captures the moment that has dazzled": Henri Cartier-Bresson

Author of 6 books of photographs, numerous exhibitions and press publications, Severine Dabadie divides his time between India and the Basque Country.


 



Fotógrafa profesional representada en Francia por las agencias ANA (París), Only France y Only World (Paris) y en India por la Kriti Gallery

Libros de fotografía publicados por Elkar, Roli Books, La Cheminante, Pilgrims

"La fotografía es un cuchillo en la eternidad que capta el momento en que ha deslumbrado": Henri Cartier-Bresson

Autora de 6 libros de fotografías, numerosas exposiciones y publicaciones, Severine Dabadie comparte su tiempo entre la India y el País Vasco.


 



Reproduction, use or disclosure without express authority of Séverine Dabadie is strictly forbidden
All right reserved © 2007-2020

Reproduction, utilisation ou divulgation sans autorisation expresse de Séverine Dabadie est strictement interdite 
Tous droits réservés © 207-2020 
La reproducción, uso o divulgación sin autorización expresa de Séverine Dabadie está estrictamente prohibido 
Todos los derechos reservados © 2007-2020

Top